Lamart Michel

La confession de Yorick

Les "Vanités" mettent en jeu la mort. Autant de cartes tirées du Tarot sur l’échiquier du hasard. Rappel à l’ordre. Avertissement. Le tableau est un piège du regard. L’autoportrait-revolver vise la tête : le crâne crâne. Que d’os ! Que d’os ! Ce clin d’œil vide l’orbite. "Vanitas vanitatum".

Que faire d’un crâne reçu anonymement par la poste ? 

Un compagnon d’infortune ? 

Un confident ? 

Un complice ? 

Plutôt l’occasion de regarder les choses en face. 

Artaud : « Le visage humain porte en effet une espèce / de mort perpétuelle/sur son visage. » D’où la tentation d’effacer la grimace. Écrire pour disparaître. De Jean de Sponde à Maurice Roche, on s’y emploie encore… 

Rire de la mort, avec la mort, ne dispense pas d’envisager la sienne avec l’amertume d’un ricanement. Ultime plaisanterie. 

C’est peut-être le jaune qui domine ici. Mais, dans ce nuancier métaphysique, rassurons-nous, nous en verrons de toutes les couleurs. Car la candeur du crâne est trompeuse. C’est là son moindre défaut. Ivoire poli du temps, le crâne n’a pas que des idées noires…

Attention cependant : « La mort se niche dans l’inarticulé du langage » !

Méfions-nous des bègues !

———————

En recevant la tête de mort dans sa boîte en carton expédiée par la Poste, en Colissimo, j’aurais voulu mettre un peu de chair autour. À celle fin de savoir à qui appartenait ce grimaçant sourire d’outre-tombe. Mais on ne retouche pas la mort sans modèle. Et puis le temps passe et l’on pense à autre chose. 

On préfère ensuite en rire. 

Précisément parce que le rire efface la grimace. 

Il est toujours temps d’admettre que tout se réduit, in fine, à une grimace.

––––––––––––––––––––––––––

Sabine Dewulf : « le crâne, dans ces pages, est voué à la métamorphose ; il revêt toutes sortes de fonctions et de métaphores qui permettent à la parole de danser autour de lui, de le célébrer sans jamais le rejoindre : du « presse-papiers » au « coquillage » en passant par la « boîte à musique », la « tirelire » ou encore la « marotte ».




Informations

• Artiste : Maria Desmée, une quinzaine de monotypes

• Format 15 x 21 cm

• 134 pages

• Parution octobre 2023

• ISBN 978-2-35128-210-6


Auteur

Lamart Michel

Illustrateur

Desmée Maria

Prix

20.00 €


Ajouter à ma sélection Supprimer de ma sélection

Voir ma sélection

Retour