Crozals Jean-Marie de

Cantique quantique du cercle

La figure de l’Enso est ici le médium d’une parole poétique et la trace d’une méditation sur la porte du vide. Ce long poème est le refuge d’une pensée qui chemine au bord d’une falaise surplombant l’abîme. Sa forme et sa dynamique révèlent l’éclosion d’une fleur qui s’éveille au chant d’une éternelle fraîcheur :

                        "La moelle de l’Enso

                Toune-la ainsi entre tes doigts

                               Et lance-la"

L’auteur affine peu à peu l’écriture qui penche inexorablement vers la saisie du vide. Le souffle et le rythme du poème se césurent et plongent dans la matière infinie du silence. La vibration du chant se relie et se nourrit au puits artésien du cosmos : “l’auteur” devient “l’hôte” de son chemin d’écriture. Le temps et l’espace du poème résonnent dans le battement inouï du vide quantique.

La “poégraphe”, par son attention intuitive plonge au cœur du poème, sonde et ramène des profondeurs de l’écriture la secousse sismique de sa rencontre avec l’inouï. Le geste d’encre rend visible l’invisible, le précieux trésor du présent. Il est poégraphie bruissante et vibrante, trace poétique d’une vision, savoureuse jouissance d’une rencontre avec l’instant : étincelle et captation alchimique du texte.


Informations

• Encres de Mariella Lanata

Format 15 x 21

• Pages : 76

• Parution : mars 2023

• ISBN 978-2-35128-203-8


Auteur

Crozals Jean-Marie de

Illustrateur

Lanata Mariella


Indisponible

Voir ma sélection

Retour