Quand les pierres font signe

de
François CHENG

Illustrations :
Verdier Fabienne
(peintures)

(à paraître)

Parution en juin 2018


• Réédition de l’ouvrage paru en 1997

• ISBN : 2-910957-20-9

• format : 20 x 30 cm

• pages : 108

• illustrations : vingt-deux peintures en pleine page de Fabienne Verdier

• trilingue français / chinois / anglais (traduction de Rory Nelson et Susan Fries)

Prix : 32.00 euros


Leur livre est un voyage à travers le royaume minéral qui nous côtoie ou nous habite. Portés par une commune intuition, poète et peintre nous guident, au fil de leurs portraits de pierres, dans la profondeur originelle de l’univers vivant.

Fabienne Verdier : "Il suffit de broyer un peu d’encre pour que l’alchimie du pin, du musc et du camphre nous donne la clé des songes."


François Cheng est né dans la province du Shandong en Chine, issu d’une famille de lettrés. Il vient poursuivre ses études universitaires en France en 1948 et y vivra ensuite définitivement. Docteur ès Lettres, il a occupé une chaire de professeur à l’Institut National des Langues et Civilisations Orientales. Écrivain et poète, il est l’auteur d’ouvrages sur l’art, authentiques transmissions en Occident de l’esthétique chinoise, de sa peinture comme de sa poésie. Il est reçu à l’Académie française en 2003.

Fabienne Verdier, diplômée de l’École des Beaux-Arts de Toulouse, se rend en Chine à 22 ans, pour un voyage initiatique qui dévorera dix ans de sa vie. Elle devient la disciple d’un maître de l’école taoïste. Elle est membre de l’Association des Calligraphes du Sichuan, et réalise aujourd’hui de nombreuses expositions tant en France qu’à l’étranger.