Poésie noire et poésie blanche

de
René Daumal

• ISBN : 978-2-35128-107-9

• Photo de René Daumal

• format : 15 x 21 cm

• pages : 56

• collection Opuscules no 4

• PARUTION : novembre 2015

Prix : 7.00 euros



Outre son essai éclairant sur les formes noire et blanche de la poésie, ce recueil contient divers poèmes et proses publiés dans les revues "Le Grand Jeu", "Fontaine" et "Port-des-Singes".


« Je suis le voyant de la nuit l’auditeur du silence car le silence aussi s’habille d’une peau sonore et chaque sens a sa nuit comme moi-même je suis ma nuit je suis le penseur du non-être et sa splendeur je suis le père de la mort. Elle en est la mère elle que j’évoque du parfait miroir de la nuit je suis l’homme à l’envers ma parole est un trou dans le silence. Je connais la désillusion je détruis ce que je deviens je tue ce que j’aime ».

Poète, essayiste, traducteur du sanskrit, auteur de "Le Contre-Ciel", "La Grande Beuverie" et "Le Mont Analogue", René Daumal fonde en 1928 - avec Roger Gilbert-Lecomte, Roger Vailland et Josef Sima - Le Grand Jeu : une revue et un mouvement proche du Surréalisme.

« Le Grand Jeu groupe des hommes dont la seule recherche est une évidence absolue, immédiate, implacable, qui a tué pour toujours en eux toute autre préoccupation », déclare sans détours René Daumal. Toute l’œuvre de celui qui entend mettre l’homme face à lui-même est innervée par cette quête souveraine...