L’abécédaire d’une carpe

de
Alain BLANC

• ISBN : 978-2-35128-057-7

• format : 17 x 24 cm

• pages : 200

• illustrations : peintures, encres et photographies de

Jean Miotte, Babis Kritikos, Michèle Dadolle, Serge Saunière, Qiang Zhang, Henri Renoux, Jean-Jacques Grand et Jacques de Féline.

• PARUTION : MARS 2010

Prix : 19.00 euros


Modeste dictionnaire de choses vues, moments, lieux et rencontres... voilà à quoi prétend ce livre. Pour mettre bout à bout quelques-uns des éléments plus ou moins volatils qui constituent l’ouvrage d’une vie dans lequel l’auteur se plaît à ranger son désordre. À chacun sa raison d’être, sa raison d’avoir été, à chacun le fantasme qui lui est salutaire...

Au terme du passage, n’avoir déposé pour toute trace que ces pages tatouées de signes peu sûrs, également doués d’inquiétude et d’émerveillement.

Qu’un bouquet d’articles de A à Z, composé malgré tout avec patience, sinon obstination. Sans le mutisme d’une carpe, mais non sans son ignorance.

Comme un legs infime et redoutable, pérenne et délébile, que seuls nous accorderaient ceux qui vont s’allégeant sur leurs chemins de brume. Un don discret dans la rivière des jours.

À travers les charivaris du temps commun à tous, avoir un peu approché l’intime avec un semis de mots, plus ou moins serré.

Avoir entremêlé la prose du monde et ces phrases ou ces vers que l’auteur voudrait aussi devant soi.

Avoir consigné, au bout d’incursions aussi étonnées que passagères, l’abécédaire d’un poisson d’eau douce-amère, d’une carpe à la merci d’une terre tout en clair-obscur.

Alain Blanc











"En exergue : "Ce que j’ai appris, je ne le sais plus. Le peu que je sais encore, je l’ai deviné" (Chamfort).

Des unités de prose poétique sur les arbres, la Chine, le désert, l’écriture, la poésie, l’humour, la lumière, les oiseaux, le sourire, le silence.

Un livre testament habité de philosophie zen, une esthétique du jardin japonais avec de superbes photos d’arbres, d’eau, de rochers. Mots et images se livrent à une germination sans fin..."

Odile Bonneel, INTERCDI n° 227.